Follow Us:
Title Image

Partenaires de la campagne

Le Conseil National Zéro Déchet est fier de travailler avec les organismes précurseurs énumérés plus bas.

Nos partenaires de campagne nous aident à déployer la campagne Love Food Hate Waste Canada d'un océan à l'autre, incluant sa version francophone J’aime manger, pas gaspiller Canada. Appprenez‐en plus sur nos partenaires de campagne et leur engagement à réduire et prévenir le gaspillage alimentaire.

Soucieuse de faire du Québec un modèle de gestion novatrice et durable des matières résiduelles pour créer une société sans gaspillage, RECYC-QUÉBEC est une société d’État créée en 1990 et qui a pour objectif de promouvoir, de développer et de favoriser la réduction, le réemploi, la récupération et le recyclage de contenants, d’emballages, de matières ou de produits ainsi que leur valorisation dans une perspective de conservation des ressources. Notre mission est de promouvoir l’économie circulaire et la lutte aux changements climatiques en encourageant l’adoption de meilleures pratiques de réduction et de gestion des matières résiduelles.

La Stratégie de gestion à long terme des déchets de la ville de Toronto explique comment mieux gérer les déchets de la Ville au cours des 30 à 50 prochaines années. La Stratégie sur les déchets identifie la réduction du gaspillage alimentaire comme une priorité clé pour aider la Ville à détourner davantage de déchets des sites d’enfouissement et à s’acheminer vers un objectif zéro déchet ambitieux. La stratégie de réduction des déchets alimentaires comprend une campagne d’éducation et des programmes de sensibilisation pour enseigner aux résidents les avantages de la réduction du gaspillage alimentaire d’un point de vue environnemental, social et économique. La campagne Love Food Hate Waste (J’aime manger pas gaspiller) est une première étape cruciale pour sensibiliser les résidents de Toronto à la valeur de la nourriture et à l’importance de réduire la quantité de déchets alimentaires éliminés.

Walmart Canada exploite une chaîne de 410 magasins à l’échelle nationale desservant plus de 1,2 million de client(e)s chaque jour. Le magasin en ligne phare de Walmart Canada, walmart.ca, reçoit la visite quotidienne de 600 000 client(e)s. Avec plus de 85 000 associé(e)s, Walmart Canada est l’un des plus importants employeurs du Canada et se classe parmi les 10 marques les plus influentes du pays. En tant que l’un des plus grands détaillants du Canada, nous considérons qu’il est de notre responsabilité d’avoir un impact positif sur les communautés que nous servons et de soutenir ces communautés pour qu’elles deviennent plus fortes chaque jour. Le vaste programme philanthropique de Walmart Canada https://www.walmartcanada.ca/community-giving vise à soutenir les familles canadiennes dans le besoin et, depuis 1994, Walmart a recueilli et fait don de plus de 300 millions de dollars à des organismes de bienfaisance canadiens. Walmart est un leader mondial en matière de développement durable, axé sur une exploitation qui minimise l’impact sur l’environnement. Au Canada, Walmart s’est engagé à atteindre l’objectif zéro gaspillage alimentaire d’ici 2025. Vous trouverez des informations supplémentaires sur http://www.walmartcanada.ca/, http://www.facebook.com/walmartcanada, http://www.twitter.com/walmartcanada.

La ville de Vancouver prévoit éliminer les déchets envoyés aux sites de décharges et aux incinérateurs d’ici 2040. À l’avenir, tous ceux qui vivent, travaillent et visitent Vancouver penseront différemment à tout ce qui est actuellement éliminé – y compris les aliments gaspillés. Bien que des progrès importants aient été réalisés à Vancouver et dans la région en augmentant le détournement des déchets alimentaires et d’autres matières organiques compostables des ordures ménagères, la Ville se concentre sur la prévention du gaspillage d’aliments grâce à des initiatives telles que Love Food Hate Waste (J’aime Manger Pas Gaspiller).

Metro Vancouver est une fédération constituée de 21 municipalités, d’une circonscription et d’une Première nation signataire d’un traité.  Nous fournissons des services publics de base à plus de 2,5 millions de personnes. Nos services – l’eau potable, le traitement des eaux usées et les déchets solides – ainsi que des services connexes comme des parcs régionaux, des logements abordables et la gestion de la qualité de l’air contribuent à maintenir notre région parmi les plus agréables au monde.

Metro Vancouver a pour objectif de porter son taux de recyclage (actuellement à 62 %) à 80 % d’ici 2020. Un élément important pour atteindre cet objectif est la prévention et la réduction du gaspillage alimentaire. L’interdiction des matières organiques dans le flux de déchets solides qui est entrée en vigueur en 2015 continue d’augmenter la quantité de déchets alimentaires destinés aux installations de compostage et de réduire leur élimination. Pour soutenir l’interdiction, des programmes d’éducation publique tels que Food Isn’t Garbage (La nourriture n’est pas un déchet) et des campagnes de changement de comportement telles que Love Food Hate Waste (J’aime manger pas gaspiller).

Love Food Hate Waste a été une importante campagne de consommation dans Metro Vancouver au cours des trois dernières années et nous sommes heureux de participer à une campagne nationale de collaboration avec des partenaires partout au Canada pour prévenir et réduire le gaspillage alimentaire.

La région métropolitaine de Vancouver a fondé le Conseil National Zéro Déchets www.nzwc.ca en collaboration avec la Fédération canadienne des municipalités en 2013.

Fier d’être reconnu comme l’un des employeurs les plus écologiques du Canada, le District régional de la capitale offre des services régionaux à 13 municipalités et à trois régions électorales du sud de l’île de Vancouver et des îles Gulf du Sud – y compris les services de déchets et de recyclage essentiels. « Réduire » et « réutiliser » sont des principes fondamentaux de la stratégie de gestion des déchets solides du CRD, un plan communautaire qui appuie, entre autres services, la prestation de programmes d’éducation publique axés sur la prévention du gaspillage. Bien que les restes de cuisine soient interdits dans les décharges de la région, les ordures ménagères continuent d’être un domaine prioritaire pour les programmes d’éducation à la réduction des déchets du CRD.

La Ville de Winnipeg s’emploie activement à offrir à ses citoyens un environnement plus écologique, durable et sécuritaire sur le plan de l’alimentation. Sa stratégie globale de gestion des déchets intégrée, son plan d’action en matière de climat et le Winnipeg Food Council ont des objectifs nécessitant des actions qui influenceront comment ses citoyens gèrent leurs déchets alimentaires, c.-à-d. les éviter, les éliminer et en réduire les quantités. Notre partenariat avec J’aime manger, pas gaspiller permettra aux citoyens de mieux comprendre les répercussions environnementales du gaspillage alimentaire et l’importance de l’éviter afin d’assurer un développement plus durable.  De plus, au jour le jour, les citoyens amélioreront leur propre vie grâce à une meilleure appréciation de la valeur des aliments et aux nouvelles connaissances sur la manière d’en tirer le maximum, ce qui réduira du coup leurs factures d’épicerie et augmentera la sécurité alimentaire.